quantité de pâte

La quantité de pâte par personne en fonction de l'âge

Pour déterminer la quantité de pâte par personne, l’âge du consommateur est un facteur important à prendre en compte. En effet, le nombre de grammes dont a besoin un enfant n’est pas le même que celui d’un adolescent ou d’un adulte. Pour éviter qu’il en reste dans les assiettes, vous devez bien mesurer la portion destinée à chaque personne.

Les enfants âgés de 1 à 10 ans

Les enfants de bas âge ne mangent généralement pas beaucoup. Une petite quantité de pâte peut suffire pour assouvir leur faim. Le but est d’éviter qu’ils s’amusent avec le reste de l’aliment quand ils sont rassasiés.

A lire également : Est-ce que vapoter sans nicotine est dangereux ?

Alors, pour un petit de moins de 3 ans, vous pouvez prévoir entre 20 à 30 g de pâtes. Optez surtout pour :

  • les perles ;
  • les vermicelles ;
  • les nouilles légères.

Ceux qui ont entre 3 et 10 ans ont besoin de 30 et 60 g pour avoir le ventre plein. Par contre, le repas ne doit pas être en plat principal. Pour un meilleur apport nutritionnel, vous devez ajouter 50 g de légumes et 50 g de viande.

Lire également : Quelle est la taille d'Eric Zemmour ?

À ces âges, l’organisme des enfants nécessite un repas équilibré. Cela est important pour les maintenir en bonne santé.

Les adolescents

Les adolescents quant à eux ont besoin d’une quantité de pâtes un peu plus élevée. En effet, ils sont en pleine croissance et doivent bien s’alimenter pour grandir correctement. Aussi, ils dépensent énormément d’énergie en raison des multiples activités qu’ils peuvent mener à l’école ou ailleurs.

Prévoyez une dose qui se situe entre 60 g et 100 g par personne. Cela est valable pour les pâtes fraîches. Si vous avez celles qui sont sèches, augmenter la portion de 10 g. Ajoutez aussi environ 75 g de légumes et 100 g de protéines s’il s’agit d’un plat unique.

Si les pâtes sont en accompagnement, votre adolescent aura besoin de 50 g de cet aliment.

Les jeunes et adultes

quantité de pâte Les jeunes et adultes âgés de 25 à 60 ans consomment beaucoup de pâtes alimentaires. En fin de croissance, ces personnes dépensent énormément d’énergies. Cela est dû généralement à leur travail ou à l’intensité des exercices physiques qu’ils effectuent quotidiennement.

Dans ce cas précis, prévoyez une quantité de pâte entre 80 et 125 g par personne. Cette dose est valable pour un plat uniquement. S’il s’agit d’un accompagnement, préparez entre 60 et 110 g par individu. En soupe, la quantité de pâte doit être entre 50 et 60 g par consommateur.

Séniors

Les séniors ont une alimentation très réglementée. Leur état de santé est fragile et ils doivent manger moins les produits faits à base de farine de blé. Pour cela, vous devez prévoir pour un homme ou femme du troisième âge une quantité de pâte qui avoisine 60 g.

Prenez également en compte son goût et le type de plat que vous lui proposez.

Comment mesurer la quantité de pâte ?

Pour évaluer le volume nécessaire pour chaque personne, plusieurs méthodes sont disponibles. Tout dépend du type de pâte que vous avez.

Les pâtes sèches

Pour connaître la quantité de pâtes sèches à préparer, vous pouvez utiliser une balance de cuisine. Cet outil est le plus fréquent dans les ménages et dans les restaurants en raison de sa fiabilité. Si vous n’en avez pas, servez-vous d’un verre de 20 cl. Ce dernier est parfait pour mesurer les coquillettes par exemple.

Pour les spaghettis par contre, l’idéal est de faire recours à un doseur de spaghetti. Une autre technique consiste à former un rond d’un diamètre avec l’index et le pouce. La dimension doit tourner autour de 2 cm. Vous avez aussi la possibilité de vous servir d’un goulot d’une bouteille d’eau. Le plus important est de ne pas obstruer le goulot.

Les pâtes fraîches

Elles ne gonflent pas après la cuisson. Pour les mesurer, vous pouvez utiliser une balance de cuisine. Cet outil fournit des informations justes.

En résumé, notez que la quantité de pâte change selon l’âge de la personne qui la consomme. Son emploi, soit en plat principal, en accompagnement ou en soupe, est aussi un facteur déterminant.