Quelles sont les aides à la création d’entreprise ?

Votre projet de reprise ou de création d’entreprise est en cours d’innovation. Cependant, vous vous demandez, après évaluation de vos besoins, quelle aide vous irait le mieux ? Il existe en effet, pour les entreprises, de nombreuses aides. Découvrez-les dans cet article.

Les aides publiques

Ces aides ont été mises en place par le gouvernement. Elles sont généralement au nombre de sept.

A lire en complément : C’est quoi la déclaration 2042 ?

Le prêt sans garantie et à taux zéro Nacre

Le sigle NACRE signifie Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise. Cette aide est destinée aux jeunes et aux salariés d’entreprise. Les demandeurs d’emploi et les handicapés de moins de 30 ans sont aussi concernés par celle-ci.

Cependant, les salariés d’entreprise doivent être en pleine procédure de redressement ou de liquidation judiciaire. Avec un montant allant de 1 000 € à 8 000 €, NACRE accompagne l’entrepreneur dans la présentation de son projet. Capable de décerner un prêt à taux 0, il vérifie minutieusement le plan de financement.

A découvrir également : Quelle école de l’environnement et de la transition écologique choisir ?

L’aide de pôle emploi (ARCE)

L’ARCE a été mis en place par pôle emploi. Pour bénéficier de cette aide, vous devez remplir un dossier. Après validation de ce dernier, vous recevez dans un premier temps, la moitié de la somme de l’aide. Et si vous exercez toujours l’activité, vous recevrez la seconde moitié, 6 mois après. Le montant vaut, à partir du début de l’activité, 45 % du reste de vos allocations de chômage.

Aides Oseo

Établissement public, Oseo a pour vision de soutenir non seulement l’innovation, mais aussi la croissance des petites et moyennes entreprises. L’aide qu’il propose peut-être sous forme de garanties, de subventions, d’avance d’argent ou de prêt à taux zéro.

L’aide aux handicapés

Agefiph dispense aux handicapés chômeurs désirant avoir leurs propres entreprises, une aide financière spécifique. En complément d’un apport minimum de 1 500 €, un montant de 6 000 € au plus, leur est versé sous forme de subvention.

Crédits solitaires

C’est l’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Économique) qui accorde cette aide. Selon le projet, elle propose jusqu’à 10 000 € de micro-crédits valables pour 4 ans.

Par ailleurs, l’ADIE a lancé le projet Créajeunes pour les jeunes créateurs. En plus du micro-crédit, ils bénéficient d’un accompagnement et d’un prêt d’honneur à taux zéro, valable 5 ans.

PCE (Prêt à la Création d’Entreprise)

Ce prêt est valable pour toutes les entreprises en phase de création, sans distinction de secteur. Allant de 2 000 € à 7 000 €, il permet de financer une première installation sans garantie ni caution personnelle. Il est valable pour une durée de 5 ans.

L’aide de Bpifrance pour la création d’entreprise innovante

Cette aide sert à régler les frais de validation de votre projet. Elle vaut en matière de subvention, un montant maximum de 30 000 €.

Les aides mixtes ou privées

Ces aides ont été mises en place par des organismes privés. Elles sont généralement au nombre de deux.

Les prêts d’honneur à taux zéro

Ces aides peuvent provenir des fondations ou associations, des clubs de créateurs ou des réseaux de création d’entreprise. Dans le cadre d’un essaimage, certaines entreprises offrent également ces aides. Elles sont par ailleurs utilisées pour subventionner les besoins en fonds de roulement de départ et les fonds propres. Avec une somme minimum de 2 000 €, le montant du prêt varie selon le type de projet et peut aller jusqu’à plus de 50 000 €.

Les concours

Dans le but d’aider à la création de nouveaux projets ou d’entreprise, l’État et certains organismes privés organisent régulièrement des concours. Ces tests sont soit nationaux ou régionaux.

Les aides financières par secteur

Diverses aides financières existent par secteur d’activité. À titre d’exemple, vous avez pour les entrepreneurs agricoles, la prime POA. Au niveau communal et territorial, de nombreuses primes, exonérations et aides existent aussi.

En définitive, il existe deux types d’aides pour les créateurs d’entreprise : les aides publiques et celles privées. En dehors de celles-ci, il y a également les aides par secteurs.

Cependant, une bonne aide financière seule n’est pas suffisante pour créer une entreprise solide. Vous devez aussi avoir d’excellentes connaissances dans le secteur de la création d’entreprise. Formez-vous et entourez-vous donc de professionnels qui pourront vous y aider.