Actualités Internet et eBusiness
Accueil
eBusiness
High Tech
Jeux
Perspective
Web Social
Accueil
eBusiness
High Tech
Insolite
Jeux
Perspective
Web Social
Autres Liens
Articles Buzz
Dossiers
Vidéos
Téléchargement
Contact
S'abonner aux flux RSSRSS Actualités
Partenaires
Régie Publicitaire
Annonces Publicitaires

Et si le Net devenait partisan ?

Publié par La Rédaction le 2009-09-19 02:03:30 dans Perspective



Et si le Net devenait partisan ?Depuis quelques années, on parle beaucoup de la neutralité du net (Net Neutrality) en Amérique du Nord.
Il est assez étrange que le débat, suffisamment fort Outre-atlantique pour provoquer de grandes polémiques sur Youtube, où les pro- et le anti- se répondent par vidéos interposées, soit quasiment inaudible ici (1600 vidéos Net neutrality, contre...2 pour Neutralité du Net).

Voici un résumé des enjeux : les FAI ayant la main sur le réseau, peuvent être tentés de mettre en place deux types de tuyaux : les tuyaux rapides, pour leurs propres portails, services et site partenaires, et les moins rapides. Dans la deuxième catégorie, on pourrait trouver tous les petits sites, les blogs indépendants, ou les sociétés concurrentes.
Ainsi les contenus promus par les FAI et leurs partenaires se verraient privilégiés, et les voix contraires etouffées.
Bref, cela amoindrirait grandement ce qui fait la richesse du Web, sa différence par rapports aux médias offline.
Sur le net tel qu'il est aujourd'hui (le net neutre), on a déjà vu d'humbles bloggeurs faire vaciller la réputation de grands groupes (voir les exemples rapportés par Loïc Lemeur, comme celui de ce bloggeur dont la lettre ouverte contre Dell en 2005 avait généré 400 000 pages sur de reprises diverses, sur Google). Sur la toile, le pouvoir se place parfois dans les mains des petits, et c'est ce qui le rend précieux.

Un billet publié sur GigaOm laisse à penser que le débat va encore s'accélérer aux USA.
Julius Genachowski, le président de la Commission Fédérale des Communications (FCC), compte présenter un ensemble de règles définissant la Neutralité du Net, dans un discours ce Lundi 21 septembre 2009 à la Brookings Institution - un think tank américain de centre-gauche. Ces règles réclameraient des FAI qu'ils traitent tous les types de traffic sur un pied d'égalité, que ceux-ci émanent d'ordinateurs ou de mobiles.
La plupart des FAI tenteront probablement de s'opposer à cette règle, en arguant qu'il s'agit d'une ingérence de l'Etat dans leurs affaires privées. Et cet argument a aux USA une portée considérable. Pour beaucoup d'Américains, toute ingérence de l'Etat est vu comme une dérive socialiste. C'est à dire d'une forme de communisme. Et donc une menace sur la liberté, et le rêve américain.
Obama, avec son projet de Sécurité Sociale, en sait quelque chose.

En France, comme chacun sait, la plupart des gens ont tendance à penser en sens inverse : l'Etat garantit notre sécurité, face à un secteur privé souvent perçu comme forcément dangereux.

Y-a-t-il donc un risque pour la Neutralité du Net en France ?
Oui.
Car nous faisons partie de l'Europe, et que le cadre qui régit les FAI et opérateurs est fixé autant à Bruxelles qu'à Paris. La négociation du paquet Telecom au parlement Européen pourrait éventuellement voir sacrifier des pans entier de la neutralité du Net.
Egalement car les opérateurs pourraient, s'ils le souhaitent, s'appuyer sur des arguments solides pour avancer, lentement mais sûrement vers un Net non neutre. Ainsi en est-il de l'argument de la bande-passante.
Quand Bouygues a obtenu le droit de commercialiser l'iPhone, de nombreux ports du smartphone sont restés bloqué par l'opérateur. La raison invoquée était justement que la bande-passante disponible sur l'ensemble du réseau était encore trop faible pour supporter un parc d'iPhones tournant à plein régime.
Aux USA, ComCast avait carrément bloqué les transferts P2P sur son réseau mobile : les vidéos étaient beaucoup trop lourdes pour son infrastructure.
Cet argument reflète une réalité incontournable.
Et ouvre ainsi la porte à un certain risque d'excès, de la part des opérateurs et FAI : en habituant les internautes à un accès bridé dans un premier temps, il est d'autant plus facile de faire passer la pilule d'un Internet à deux vitesses plus tard. Si les ports du smartphone se sont débloqués, l'explosion des contenus numériques et l'arrivée de nouvelles technologies pourraient provoquer de nouveaux bridages dans l'avenir.

A titre informatif, La Quadrature du Net a publié la lettre ouverte intitulée "Nous devons protéger la neutralité du Net en Europe!", envoyée au Parlement Européen le 16 septembre 2009.
On peut néanmoins encore signer cette lettre, en ligne, si l'on représente une organisation.

Ecrit par

Tags de l'article : Neutralité Net FAI USA bridage contre pouvoir Europe

Dernières videos

Chromebook, une révolution ?

Chromebook, une révolution ?
World of Warcraft Patch 4.2 : enfin une date!

World of Warcraft Patch 4.2 : enfin une date!

Les derniers Buzz


Google atteint un milliard de visiteurs au mois de mai

Quand la maîtresse s'absente, ces élèves de CM2 regardent des porno sur internet!

Apple lance sa nouvelle tablette: l'iPad

World of Warcraft: un joueur a fini le jeu !!!