Actualités Internet et eBusiness
Accueil
eBusiness
High Tech
Jeux
Perspective
Web Social
Accueil
eBusiness
High Tech
Insolite
Jeux
Perspective
Web Social
Autres Liens
Articles Buzz
Dossiers
Vidéos
Téléchargement
Contact
S'abonner aux flux RSSRSS Actualités
Partenaires
Régie Publicitaire
Annonces Publicitaires

Dégooglise-moi : 5 projets qui subvertissent Google

Publié par Ulysse H le 2009-12-21 15:08:28 dans Insolite



Dégooglise-moi : 5 projets qui subvertissent GoogleQue se passerait-il si Google tombait en panne ?
Avec 82% des parts de marché, le moteur a acquis une place si grande dans nos habitudes, qu'il y a fort à parier que de nombreux internautes croiraient à une panne d'Internet.
C'est dire la puissance qu'exerce le géant de la recherche sur notre façon de voir le monde.

Pour nous sortir momentanément de notre vision googelisée, des artistes ont imaginés de subvertir le fameux moteurs. Pourquoi ne pas démarrer la semaine différemment, et regarder ce à quoi Internet pourrait ressembler, si Google n'était pas là ?

"Et si le résultat que vous cherchez se cachait en page 53 ?"
Voici par exemple le projet Shmoogle, qui se propose de rendre tous les sites égaux devant la recherche.
Il reprend ainsi les pages de résultats de Google, mais chamboule leur classement, avant de vous les présenter sur une page unique.
Blague de potache ? Pas tant que ça : l'impertinent Shmoogle fait remonter des résultats finalement assez pertinents, qui font parfois l'effet de véritables bouffées d'air frais. Et montre ainsi à quel point notre vision du monde est conditionnée par Google.
D'ailleurs, celui-ci a détecté le site et... le bloque, depuis quelques jours. On ne plaisante pas avec le modèle Google.
Pour ceux qui veulent tester, un lien vers un site miroir a été mis en place.

L'Internet qui dit non, non non non non non,
Celui-là, par contre, c'est une vraie blague de potache. Mais lui aussi, à sa manière, montre à quel point nous sommes habitués à notre environnement de navigation : en le modifiant si peu, à peine, c'est tout notre monde qui semble vaciller un instant.
Connectez vous à votre iGoogle ou Netvibe avant de cliquer sur le lien, c'est plus saisissant.

Lost in Internet
Où comment se perdre dans Internet, comme on se perd dans une ville inconnue. Avant que Google ne cartographie le cyber-espace, celui-ci était sauvage. Pour vous le rappeler, allez marcher dans IP Browser . Comme son nom l'indique, ce site vous permet de surfer le Web, en remontant les adresses IP une à une (ou en les descendant). Du coup, on ne "surfe" plus. On marche, le long de rues sombres et peu fréquentées. Mais c'est ça, le "deep web", finalement. Rien à voir avec la Toile, ce centre commercial infini et balisé auquel nous sommes habitués.

Google, fais-moi peur
Vous êtes-vous jamais demandé si la peur avait le même visage partout dans le monde ? Pour le savoir, faites un tour sur The Anxiety Global Monitor. Ce site vous montre, sur 4 colonnes, les résultats remontés par Google Images pour des termes anxiogènes, tels que "terreur", "épidémie" ou "crime", en quatre langues : Arabe, Hébreu, Anglais et Néerlandais . Vous verrez qu' Abu Ghraib est universel pour la torture ; d'autres termes révèlent des surprises.

Le ROI des mots
Comment mesurer son ROI (Return On Investment) sur les médias sociaux ? Comment gagner de nouveaux clients et faire de ceux-ci les apôtres de votre marque ? Comment gagner plus d'argent ? Internet, Révolution de notre Temps, s'est transformé en une simple cash-machine pour nombre d'entre nous.
Alors, Christophe Bruno a voulu remettre les pendules à l'heure, et l'argent à sa place. Il a acheté des campagnes Adwords, non pas pour vendre, mais pour offrir. Offrir de la poésie, affichée sur la page de résultats de Google. Une poésie qui fait penser aux haïkus, ces petits poèmes japonais de quelques mots, format idéal pour rentrer dans la colonne des résultats sponsorisés.
Il a par exemple acheté le mot "dream". Et les internautes qui ont tapé ce mot dans la barre de recherche ont pu lire :

Follow your dreams
Did I just urinate ?
Directly into the wind
www.unbehagen.com

Ou, pour le mot "mary" :

mary !!
I love you
come back
John

12 000 personnes ont ainsi été exposées à son Google AdWords Happening.

A ce propos, savez-vous quel est le mot-clé le plus cher ?
sex ? money ?
Et bien non.
C'est free...

Sachez tout de même que les campagnes de l'artiste ont finies par être suspendues par Google, au motif qu'elles dépréciaient la qualité du système AdWords.
On ne plaisante pas avec Google.

Allez, bonne semaine à vous.
Et don't be evil.


Tous ces exemples sont tirés de l'excellente série d'articles publiés sur InternetActu, intitulée "Une société de la requête : De la Googlisation de nos vies" .

Ecrit par

Tags de l'article : Medias sociaux art

Dernières videos

Chromebook, une révolution ?

Chromebook, une révolution ?
World of Warcraft Patch 4.2 : enfin une date!

World of Warcraft Patch 4.2 : enfin une date!

Les derniers Buzz


Google atteint un milliard de visiteurs au mois de mai

Quand la maîtresse s'absente, ces élèves de CM2 regardent des porno sur internet!

Apple lance sa nouvelle tablette: l'iPad

World of Warcraft: un joueur a fini le jeu !!!